Skip to main content

Ventilation de l'habitat

devis

La ventilation est indispensable au confort et il est nécessaire qu’elle soit performante pour une bonne hygiène de vie dans votre logement. Depuis des années, la VMC simple flux s’est généralisée mais elle est aujourd’hui responsable d’environ 20% des déperditions de votre habitation.
A l’aube de la nouvelle réglementation thermique, quelles sont les solutions actuelles pour conjuguer ventilation de l’habitat et performance thermique ?

VMC Double flux   Le puits canadien
Son principe est simple : récupérer les calories de votre maison et renouveler l’air ambiant tout en préservant le confort thermique. Le système est composé d’une prise d’air dans les pièces du logement et d’un échangeur qui permettra de récupérer les calories extraites (salle de bain, cuisine) afin de « préchauffer » l’air neuf insufflé dans les pièces de vie (séjour, chambre).
La VMC double flux haute performance récupère plus de 90% des calories de l’air extrait, ce qui représente une source importante d’économie et la garantie d’un confort maîtrisé. Bien que cette solution soit principalement choisie en construction neuve, il existe également des VMC double flux adaptées pour la rénovation.
  Le puits canadien (ou puits provençal) consiste à profiter de la température quasi constante du sol afin de ventiler son habitation tout en bénéficiant d’une régulation « naturelle ». En effet, il faut enterrer à 2 mètres de profondeur environ un tube de gros diamètre afin de bénéficier de l’inertie du sol. Une bouche d’entrée d’air située à l’extrémité achemine l’air dans le réseau souterrain. En hiver, l’air se réchauffe avant d’être insufflé dans la maison, à l’inverse en été, l’air se rafraichit permettant d’abaisser la température intérieure du logement sans besoin de climatisation !
Il est nécessaire de prévoir une pente minimum d’environ 2% et de disposer d’une évacuation du condensat à l’entrée de l’habitation ou par un regard extérieur si la configuration du terrain l’impose.
VMC TERMiK   puits canadien termik